Pourquoi j’ose le dire ?

C’est souvent ce qu’on apprend en autodidacte qui nous sert et nous satisfait le mieux. J’ai la chance de ne pas avoir perdu le meilleur diplôme du monde : l’imagination

   Envoyer l'article en PDF   

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *